Conditions Générales d’Usurpation – Keot

Quatrième de couverture:

« Alors, c’est comme ça qu’on bascule dans le cybercrime. Un samedi après-midi, en pyjama. »

Depuis que sa bourse d’étude a été refusée, Melissa Allen a vu s’effondrer tout espoir de carrière chez les géants de la Silicon Valley. Et c’est pas avec ses petits boulots à la tâche qu’elle arrivera à économiser suffisamment pour les filières d’excellence qu’elle vise…
Ce rêve nerd californien aimante Melissa au point d’en perturber sa boussole morale.
Si le monde lui refuse sa bourse pour quelques dixièmes de points… le monde cherche les problèmes.
Avec un peu de cryptomonnaie investie dans des malwares au marché noir, l’argent est à portée de quelques lignes de commande. Promis, juste de quoi payer ses études.
Au moins, derrière ses terminaux, elle est en contrôle.
Enfin, pour le moment.

Un roman entre thriller high-tech, hacking et surveillance électronique sur les pas d’une jeune geek emportée par les rouages d’une machination aux confins de la géopolitique et de l’espionnage industriel.

Informations pratiques

  • Publié en auto-édition.
  • 290 pages (format poche).
  • Genre : thriller
  • ISBN : 9798712279272

Mon avis : ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ◾ / 5

En septembre j’ai lu Conditions Générales d’Usurpations (merci à l’auteur pour l’envoi !) et franchement, ce fut une très bonne découverte car je n’avais encore jamais lu de techno-thriller.

Un roman actuel

Avec Conditions Générales d’Usurpations, KeoT nous plonge dans un univers totalement actuel puisqu’il est question d’informatique, de hacking et de protection de la personne et de ses données. En effet, notre personnage principale, dénommée Mélissa, est une jeune femme sans trop d’argent qui va essayer de se débrouiller comme elle le peut pour arrondir ses fins de mois. Mais comme vous pouvez l’imaginer, tout ne va pas se passer comme prévu.
Le roman commence donc avec les galères de cette jeune femme mais rentre assez rapidement dans le vif du sujet et donc dans les petites combines et magouilles de Mélissa. L’action est toujours très présente mais tout de même contrebalancée par certains temps plus calmes comme par exemple les échanges SMS de Mélissa avec son cousin. Toutefois, en tant que lecteur nous ressentons bien le stress, la peur et l’angoisse qu’éprouve Mélissa; de ce fait, nous sommes toujours sur le qui-vive. Petit bémol, l’action est peut-être parfois un petit trop rapide et je m’y suis quelques fois perdue.

Au niveau des personnages, j’ai énormément apprécié celui de Mélissa qui trompe tout son monde en « usurpant » son identité puisqu’elle ne se montre jamais réellement comme elle est, elle joue un rôle avec tous les personnages du roman (y compris son cousin, ses collègues, ses amis).

Un langage jeune

Comme je vous l’ai dit plus haut, le roman se déroule dans un univers ou les nouvelles technologies sont légion, il va donc de soi que le vocabulaire utilisé soit aussi de ce monde et, c’est le cas. Mais pas de panique, pas besoin d’être un féru de technologie pour comprendre puisque l’auteur fait l’effort de nous expliquer les termes techniques via des petites notes de bas de pages; il n’y en a ni trop, ni pas assez et elles guident très bien le lecteur. J’ai tout de même eu quelques grincement de dents avec le langage parfois un peu trop familier et « jeune » de Mélissa, cependant cela est très subjectif puisque j’ai à chaque fois beaucoup de mal avec le langage oral à l’écrit.
Le fait que le roman aborde un thème dans l’air du temps et que la plume soit fluide sert parfaitement l’immersion.

Bilan :

Si vous aimez les thrillers et que l’univers informatique et de la cybersécurité vous parle, je ne peux que vous conseiller ce livre. Les quelques petits points négatifs relevés au court de ma lecture ne m’ont pas du tout empêcher de l’apprécier.

Tu as lu ce livre ?

Alors note le !

0 / 5. 0

Il n'y a pas encore eu de vote ! Soit le premier à t'exprimer.

Articles recommandés

2 commentaire

  1. Ca a l’air super intéressant quand tu m’en avais parlé !

    1. Oui vraiment une bonne découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *