La mélodie des limbes – Nina Gorlier

Quatrième de couverture:

« Comment vivre sans rêver ? »

Elisabeth Branwen souffre depuis longtemps d’un vide dans le coeur qu’elle ne parvient pas à nommer. Ses proches la trouvent fantasque et réservée, le médecin de famille s’inquiète de sa santé mentale. Seul son ami imaginaire, Frederik, un être aveugle, mi-homme mi-corbeau, adoucit ses peines. La jeune fille le rejoint chaque nuit : capable de faire des rêves lucides, elle se réfugie dans les songes pour fuir cette réalité qui ne lui correspond pas.

Son monde bascule le jour où elle croise le chemin de l’Entrepasseur, l’étrange entité qui régit le monde onirique. Son défi est implacable : elle a sept jours pour trouver trois clés qui la mèneront au plus profond de ce royaume. Si elle ne réussit pas avant le temps imparti, Frederik devra mourir.

Dans ce royaume à l’automne éternel, à qui pourra-t-elle se fier ? Confrontée au jeu cruel de l’Entrepasseur, Elisabeth devra faire un choix : renoncer au confort de ses rêves ou prendre le risque de rester à jamais prisonnière de ces Limbes.

En revisitant Les Sept Corbeaux des frères Grimm, Nina Gorlier signe son second roman. Une aventure belle et mélancolique, aux confins des émotions enfouies et des peurs refoulées, qui met en scène une héroïne aussi atypique qu’attachante.

« Toute notre vie, nous fuyons le temps vers un lendemain que nous avons imaginé. Ce n’est qu’une illusion. Finalement, le monde nous oubliera et nous finirons face à la Mort. Il n’y a pas d’autre solution. Nous ne sommes que des rêves que la vie assassine. »

Informations pratiques

Mon avis : ⭐ ⭐ ⭐ ◾ ◾ / 5

J’ai lu La mélodie des limbes de Nina Gorlier et publié chez Magic Mirror Edition que je remercie chaleureusement pour l’envoi de cet e-book.

Dans ce roman nous suivons les aventures d’Elisabeth, une jeune fille incomprise par sa famille qui trouve refuge dans un monde imaginaire qu’elle s’est construit. Je vais essayer de chroniquer ce livre au mieux, mais j’ai l’impression que chaque information donnée peut spolier les futurs lecteurs; je vais donc faire de mon mieux pour ne pas dévoiler l’intrigue.

La mélodie des limbes est le second roman de Nina Gorlier mais c’est via celui-ci que je découvre sa plume. Il est inspiré du conte Les sept corbeaux de Grimm. Ce conte est d’ailleurs présent à la fin du roman ce qui permet aux lecteurs ne le connaissant pas (comme moi par exemple ahaha) de le découvrir et de mieux comprendre certains choix de l’autrice.

L’univers, le gros point fort de ce roman

Le roman se déroule dans un monde à l’automne éternel où l’on ne sait pas vraiment si les personnages que l’on rencontre sont gentils ou méchants. La confusion qui peut en naître place le lecteur dans l’incompréhension, mais heureusement tout s’éclaire avec le dénouement.

L’univers est vraiment très riche, développé et visuel. Les lieux sont tous différents les uns des autres, aucun ne se ressemble et sont même parfois totalement opposés, je pense, notamment au château qui est très coloré et luxueux, comparé au repère de l’Entrepasseur qui lui est très sombre et sauvage.

Le personnage d’Elizabeth Branwen

Le personnage principal d’Elizabeth est assez surprenant. Totalement incomprise par ses parents et considérée comme ayant un esprit très limité par le médecin de famille, Elizabeth est cependant une flûtiste surdouée de 14 ans. Elle possède une très grande force de caractère et s’invente (ou non, à vous de vous faire votre propre avis si vous lisez le roman) un monde imaginaire ou elle peut se réfugier et rencontrer Frederick, son ami. L’intrigue se déroule dans une époque ancienne ou les enfants comme elle ne se pas du tout compris.

En général, les personnages sont nuancés et la fin du livre permet de bien comprendre leurs actions, actions pouvant parfois sembler totalement déplacées lorsqu’on les rencontre dans le roman.

Bilan :

Même si l’univers et la plume de l’autrice m’ont enchanté, je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages. J’ai globalement été détachée de l’histoire se déroulant devant moi; le début et la fin du roman m’ont conquise, mais le milieu était un peu trop long et lent.
C’est tout de même un livre que je recommande puisque le message est très touchant et les thèmes abordés sont bien traités. Si vous lisez ce livre, soyez bien attentif à tous les détails et à la forme du roman en lui-même (je pense notamment à sa division en sept parties, sept étapes qui je suis sûre parleront à certains d’entre vous).

Tu as lu ce livre ?

Alors note le !

0 / 5. 0

Il n'y a pas encore eu de vote ! Soit le premier à t'exprimer.

Articles recommandés

2 commentaire

  1. bon c’est pas trop mon délire ce genre d’histoires… mais c’est top que tu aies eu la chance de le découvrir grace à la ME!

    1. C’est le deuxième que j’ai la chance de découvrir grâce à cette maison d’édition, c’est plutôt sympa ! J’avais adoré le premier : Le royaume sans ciel =)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.