La princesse au visage de nuit – David Bry

Quatrième de couverture :

Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur.

Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil.

Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.

« Dans les bois vit
La princesse au visage de nuit,
Ses yeux sont étoiles
Ses cheveux l’obscur.

[…]

Dans les bois gît
La princesse au visage de nuit,
Dans sa main pâle,
Meurent les cœurs purs. »

Informations pratiques

  • Publié chez les éditions HSN.
  • 242 pages (format e-book).
  • Genre : fantastique et thriller.
  • ISBN : 9782918541721.

Mon avis : ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ / 5

En ce début d’année 2020 j’ai lu La princesse au visage de nuit de David Bry, publié chez les éditions de l’Homme Sans Nom et ce fut une super lecture !

Dans ce roman, nous suivons les aventures d’Hugo, un jeune homme d’une trentaine d’années obligé de retourner dans son village d’enfance afin d’assister aux obsèques de ses parents. Ce village, Hugo l’avait quitté il y a 20 ans, lorsque lui et ses deux amis, Sophie et Pierre, s’étaient aventurés dans les bois afin de rencontrer la princesse au visage de nuit. Cette princesse vivait aux fonds des bois et exauçait les vœux des enfants malheureux. De cette escapade, seul Hugo en revint indemne.

Tous les ingrédients du thriller réunis

A travers ce roman, David Bry reprend tous les éléments constituants un bon thriller. Je pense notamment à la mort brutale et accidentelle des parents d’Hugo mais aussi à tous les petits clichés des feuilletons policiers : la folle du village, le curé pas si pieux que ça, le chatelain et l’homme un peu louche … Cette multitude de personnages m’a au début un peu déroutée mais au fil de la lecture tout se met en place et nous plongeons à corps perdu dans l’enquête. Cette dernière est peut-être un peu boiteuse et certains personnages agissent impunément.

Le genre du thriller est ici bien présent puisque l’ambiance décrite par l’auteur est assez pesante et quelque peu angoissante. Dans ce livre, deux temps cohabitent, celui du passé et celui du présent. Les deux chronologies se mêlent et se répondent. Cependant, le passé est tabou, personne ne l’évoque, et suite à sa rencontre avec la princesse au visage de nuit Hugo a oublié des pans entiers de son enfance. L’auteur arrive très facilement à faire monter le suspens grâce au compte à rebours présents à certains début de chapitres, les non-dits surgissent, de lourds secrets du passé refont surface et petit à petit, nous arrivons vers la fameuse nuit du solstice d’été.
Cette ambiance est également renforcé par les contes et les légendes. Nous arrivons très facilement à percevoir l’influence qu’ils ont sur les personnages et sur leurs peurs.

Le personnage principal et ses amis

Hugo est un protagoniste assez normal pour un roman de SFFF, il cherche à être heureux et à oublier sa terrible enfance. C’est un personnage sincère avec, on le sent, un grand cœur. Il est entouré d’une multitude d’amis, des amis d’enfance mais aussi des amis actuels. Je n’ai malheureusement pas trop accroché avec ces derniers, ils sont un peu sous-exploités et je n’ai pas aimé les relations qu’ils entretiennent. Au moment de la scène finale, leur humour et leur présence m’ont gêné et me l’ont « gâché ».

Bilan :

Un très bon roman à cheval entre l’écriture fantastique et l’écriture blanche, une écriture au plus près du réel. C’est un roman dont on tourne les pages tout seul sans même sans rendre compte. L’écriture de David Bry est très agréable et fluide. Les quelques défauts sont noyés sous l’ambiance du roman et sous l’enquête.
En bref, un roman que je ne peux que vous conseiller afin que vous découvriez par vous-même qui a tué les parents d’Hugo. Qui est réellement la princesse au visage de nuit?

Tu as lu ce livre ?

Alors note le !

0 / 5. 0

Il n'y a pas encore eu de vote ! Soit le premier à t'exprimer.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *