Le royaume sans ciel – Charlotte Ambrun

Le royaume sans ciel de Charlotte Ambrun chez Magic Mirrors

Quatrième de couverture:

Un dôme. Miroitant et envoûtant. Comme une cicatrice sur l’éclat du ciel, un sortilège venu couper les habitants de Sombrak du reste du monde, il y a de cela dix années. Et sous ses reflets opalescents s’accumulent l’oubli et les peines. Que s’est-il passé ? Comment se déployait la vie avant que les saisons ne se figent dans ce royaume sans ciel ?

Entre les forêts brumeuses de Sombrak et les jardins labyrinthiques de Mirabilia, trois destinées vont s’entremêler. Celle d’une princesse au don secret qui fuit sa belle-mère, sorcière aussi belle que cruelle. Celle d’une jeune-fille traquée, qui cache son visage et sa culpabilité sous un chaperon rouge sang. Et celle d’une petite orpheline, trop curieuse, perdue dans un pays peuplé de créatures hybrides et de sucreries trompeuses …

Neieli, Chaneh et Aylis.

Derrière leurs prénoms, sous le dôme qui cloisonne leurs vies, se joue l’avenir de leur royaume.

Mais en ont-elles seulement conscience ?

Et se doutent-elles des forces ténébreuses qu’elles devront affronter ?

« En se craquelant, son corps expulsait la fillette terrorisée qui se cachait dans sa tanière depuis six ans. La peur et la faiblesse n’existaient plus. A présent, c’était Chaneh le prédateur. C’était elle, la reine de ces lieux. »

Informations pratiques

  • Publié chez les éditions Magic Mirror.
  • 354 pages (format e-book).
  • Genre : fantasy.
  • ISBN : 979-10-97222-23-9.

Mon avis : ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ ⭐ / 5

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous présenter le dernier roman des éditions Magic Mirror, j’ai nommé Le royaume sans ciel. Je remercie d’ailleurs grandement cette maison d’édition de m’avoir envoyé le livre.

Dans Le royaume sans ciel, Charlotte Ambrun nous propose une réécriture de trois contes, celui de Blanche-Neige et les sept nains, Le petit chaperon rouge et Alice aux pays des Merveilles. Il s’agit de son premier roman et franchement c’est top, je l’ai beaucoup aimé ! La plume de l’autrice est très agréable, facile à lire et visuelle. Grâce à ses trois héroïnes, elle parvient à mélanger les contes sans aucun souci, j’ai l’impression qu’ils sont tous repris de façon égale, aucun ne prend le pas sur les autres ; les interactions entre les contes sont judicieuses et se font avec les différents personnages et lieux (je n’en dis pas plus pour éviter de vous spolier). Nous avons donc un récit très visuel qui m’a transporté dès le début.

Au niveau des personnages, j’ai beaucoup aimé les trois protagonistes (Chaneh -courageuse et déterminée-, Neieli -un peu naïve mais intrigante- et Aylis -une fillette maladroite mais intelligente et débrouillarde) avec une petite préférence pour Chaneh, même si n’allons pas mentir Neieli et Glout sont vraiment adorables ! J’ai adoré voir les points de vue des trois jeunes filles, cela nous permet de changer d’ambiance et de lieux très rapidement.

Saakat et Carmina sont les deux méchantes de ce conte et elles remplissent parfaitement leur rôle. J’ai beaucoup aimé que l’autrice leur donne de la profondeur en nous contant leur passé.

Revenons-en à l’ambiance avec les lieux. Le royaume de Sombrak est comme son nom l’indique un lieu sombre, peu accueillant et inquiétant. En revanche, le royaume de Mirabelia est lui un lieu envoutant, magique et magnifique ; c’est un lieu à première vue sans danger, mais qui, à la réflexion, s’avère bien plus dangereux que son voisin; je vous laisse découvrir pourquoi !

Bilan :

Vous l’aurez compris, j’ai adoré cette réécriture, je suis vraiment passé tout près du coup de cœur ! J’ai vraiment hâte de lire les autres livres de cette autrice, car celui-ci fut une superbe découverte !

Tu as lu ce livre ?

Alors note le !

4 / 5. 1

Il n'y a pas encore eu de vote ! Soit le premier à t'exprimer.

Articles recommandés

2 commentaire

  1. super chronique, je ne connaissais pas non plus haha

    1. Merci ! 😀
      Je vais suivre cette maison d’éditions de plus près ahaha.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.